Une longue histoire

Retour sur les décennies qui ont marqué l'histoire de notre club

Tout commence en 1950

C'est à la fin de la 2e guerre mondiale que l'idée d'un club de golf à Toulouse voit le jour. Un petit groupe d'amis qui, pour la plupart, avaient découvert le golf lors de leurs vacances sur la côte basque, décide de constituer un club et de créer, évidemment, un parcours. Le 17 mars 1950, les statuts du « Golf Club de Toulouse » sont officiellement déposés à la Préfecture de la Haute-Garonne. La composition du tout premier Conseil d'Administration mérite d'être rappelée :

  • Président : Gilbert Courtois de Viçose (Directeur Général de la Banque Courtois)

  • Vice-président : Jules Delfour (Entrepreneur)

  • Secrétaire : Albert Castaigne (Médecin)

  • Trésorier : Henri Fayolle (Agent de change)

A leurs côtés, nous trouvons Jean Dunglas (Médecin), Jacques Deveaud (Inspecteur Général de l'Economie), Robert Mesuret (Conservateur de Musées) et Alfred de Montigny.

Un parcours 9 trous pour débuter

Le premier objectif de ce nouveau club de golf est de disposer d'un terrain. C'est Jules Delfour, un des membres les plus actifs mais également propriétaire d'un important domaine agricole sur la commune de Vieille-Toulouse, qui met les terrains nécessaires à la disposition du club.

François de Bagneux, à l'époque Directeur du Golf de la Nivelle, et Raymond Garaïalde, Professeur de golf à Chantaco (mais aussi père de Jean, qui allait devenir l'un des plus grands champions du golf français), sont chargés de concevoir et de réaliser le parcours. Inauguré en1952, il s’agit d’un parcours de 9 trous qui permet, avec des départs différenciés, de jouer un 18 trous en par 70.

L'évolution des années 1980 : de 9 à 18 trous

La création du Golf de Palmola dans les années 1970 et de ses 18 trous entraîne une réflexion qui conduira à proposer aux membres du club la réalisation d’un véritable parcours de 18 trous. Pierre Toussaint, médecin et homme d'action, qui succède à Philippe de Loth en 1977 au poste de Président, concrétise ce projet d'extension. Les terrains furent fournis par Jules Delfour et le Professeur Delaude.

Fred W. Hawtree, architecte de golf anglais à la renommée mondiale, est choisi pour dessiner le nouveau parcours, inauguré en octobre 1980.Le Golf Club de Toulouse se dote alors d'un nouveau club-house qui sera agrandi par la suite.

Les années 2000 : vers un parcours de championnat

Notre site n'a pas subi de modifications majeures depuis la fin du siècle dernier mais de perpétuelles améliorations avec la rénovation complète des vestiaires, la mise en place d'une terrasse en bois et des travaux destinés à rendre le club-house spacieux et chaleureux. Le parcours est devenu plu sportif avec le recul de plusieurs départs (trou n°3, trou n°5...) et la modification de certains bunkers (trou 18). Des travaux réalisés avec Martin Hawtree, fils de.

Une politique sportive très ambitieuse a également été mise en place par Jean-Pierre Leroux, accentuée par Alain Calmettes puis relayée par Anne-Marie Cousse et son successeur Géraud Guilhem. Cette stratégie a permis de classer le Golf Club de Toulouse en tête des clubs de la Région Midi-Pyrénées avec des équipes en 1ère division nationale. 

A partir de 2020, le temps de l'éco-responsabilité

Au mois de décembre 2018, Géraud Guilhem est élu Président de l'association Golf Club de Toulouse. C’est alors que sont décidés l'externalisation de l'entretien du parcours et la rénovation totale du système d'arrosage. Le club s’inscrit désormais dans une démarche éco-responsable illustrée par des économies sur les dépenses en eau et la protection de la biodiversité.

La société tarnaise STP Golf assure la maintenance du terrain dans le respect des évolutions écologiques tout en garantissant un parcours de grande qualité pour le plus grand plaisir des joueurs.

Le greenkeeping a aussi été une histoire de famille

Mario Scaramal et son fils Daniel ont successivement assumé, de l'origine du club à 2017, les fonctions de greenkeeper. Une continuité vraiment peu ordinaire. Mario arrive en France fin 1949 comme émigré italien et son destin est dans l'agriculture. C'est alors que Jules Delfour le recrute pour travailler sur son exploitation agricole à Vieille-Toulouse puis il l’affecte à l'équipe chargée d'exécuter les travaux d'aménagement des premiers 9 trous du golf. Le père et le fils suivent une formation de greenkeeper, un métier qui a beaucoup évolué depuis. Les considérations écologiques ont contraint les équipes successives à s'adapter et à faire évoluer leurs méthodes de travail.